Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
2000-2009

2000-2009

Cette nouvelle décennie correspond au renouveau de la Saint Charles, l’équipe première termine troisième du championnat d’Excellence Région et accède ainsi à la Nationale 3 (cinquième division) et rejoint donc les Cadets, champions régionaux en titre, et les Minimes en championnat de France en 2000.

Jusqu’en 2002 le club grossit jusqu’à dépasser les 370 licenciés et intégrer le top 20 des clubs français en termes de licenciés. Cette année correspond avec la montée de l’équipe première en Nationale 2 après avoir fini première de sa poule !

L’effort de formation continue de porter ses fruits : les Cadets atteignent le groupe A de première division (seul club non professionnel à évoluer à ce niveau), les Minimes rejoignent aussi le groupe A ; la réserve sénior masculine et l’équipe sénior feminine atteignent toutes deux l’Excellence Région.

Pour la saison 2004, l’équipe première masculine redescend en Nationale 3, mais cette saison est très bonne avec notamment les Cadets qui remportent la finale du championnat de France Groupe B ! Malheureusement, l’équipe sénior Filles repart en division inférieure.

Dès l’année suivante, l’équipe fanion finit première de sa poule et remonte en Nationale 2. Les équipes de jeunes continuent d’évoluer au plus haut niveau et la Saint Charles finit même la saison avec plusieurs titres régionaux, masculins et féminins !

Pour la première fois en 25 ans, les seniors masculins parviennent à se maintenir en Nationale 2 ! L’intégration des jeunes formés au club, dont Souleyman Diabaté, Tom Brunet et Jihad Mahboub, est payante et certains resteront dans l’équipe pour un bon moment. Côté jeunes, la Saint Charles est toujours une place forte entre le maintien en première division pour les Cadets, différents titres régionaux pour plusieurs équipes et bien sûr : le premier titre de champion de France Minimes masculins sous la direction de Lionel Leblanc et Sebastien Tessier !

storage?id=2368398&type=picture&secret=p8zHTmXir90Q4zJwaQa3rG3f9rQZv9BT5daCODSy&timestamp=1652962738storage?id=2368406&type=picture&secret=LyNIrYMDrv2yceZBWl81DIpjNfLF4r8tJmf2NcPh&timestamp=1652962856

Cela annonce le début d’une période dorée pour cette catégorie et pour les joueurs de ces équipes. Enfin, c’est lors de cette saison 2005-2006 que la Saint Charles devient la « Saint Charles Charenton Saint Maurice Basket-ball » après s’être associée à la ville de Saint-Maurice. Elle dépasse le cap des 400 licenciés et entre ainsi dans le top 10 des clubs français en termes de licenciés.

storage?id=2368410&type=picture&secret=jcaJ1ZfXyilylBpZnW9HeUB2KLsJwYzomtbGSgr1&timestamp=1652962940

Et une troisième année d’affilée en Nationale 2 pour l’équipe sénior masculine, avec un maintien arraché à la dernière journée. Les Cadets sont repêchés et sauvent ainsi leur place en première division et les Benjamins sont champions d’Ile-de-France. Mais le moment fort de cette saison est le doublé réalisé par les Minimes France qui conservent leur titre de champion de France ! Un exploit encore jamais réalisé jusqu’alors, et rondement mené par une équipe où figure un certain Evan Fournier accompagné de Babacar Niang, Ivan Emanuely, Lahaou Konaté, Jérémy Nzeulie et Alexandre Jallier.

Ensuite, l’équipe première finira par s’installer comme une équipe respectée et redoutée en Nationale 2 et fait de plus en plus de place aux jeunes, le tout encadré par quelques anciens joueurs d’expérience, comme Anicet Kessely (ancien joueur professionnel) qui se plaira à la Saint Charles, jusqu’en 2017 (à 47 ans) !

Les Cadets et Minimes restent des équipes importantes du championnat national en atteignant à chaque fois les huitièmes ou les quarts de finale tous les ans. Malheureusement, les Cadets vont finir par être relégués en 2008. Les Séniors Filles quant à elles réussissent à se maintenir en Promo Région.

Grégoire Caruhel
Arrivé au club à la fin des années 90, Grégoire est rapidement investi aux commandes des U15M1 puis de l’équipe première masculine. Son objectif de jouer la montée en deux ans est réussi puisqu’ils accèdent à la Nationale 2 en 2004-2005 après avoir remporté leur poule de Nationale 3. En 2006-2007, il reprend les U15M1 alors champions de France en titre, succédant à Lionel Leblanc et Sébastien Tessier, et réussit l’exploit de faire le doublé, encore jamais réussi auparavant ! L’année suivante, il est nommé entraîneur jeunes de l’année par la fédération : une première pour un coach de la Saint Charles ! Grégoire aura ainsi permis au club de jouer le haut de tableau tous les ans que ce soit avec les jeunes ou les séniors et cela pendant près de dix ans.
Mai 2007
A la fin d’un Final Four haletant, débuté en tant que champion en titre et après une saison maîtrisée de bout en bout, les U15M1 se retrouvent en finale face à un géant du basket : l’ASVEL. La Saint Charles, portée par ses joueurs dont certains sont déjà présents la saison passée, se démène et arrache la victoire dans un match accroché 82 à 77. Ça y est, c’est fait, la Saint Charles réussit un exploit encore jamais réalisé, pas même par les plus grands : défendre son titre et rester sur la plus haute marche deux années de suite !
storage?id=2368435&type=picture&secret=rxOjgOHQuB8ctP5jnRZf9KmcBQ1Wu4j5ZglVem9m&timestamp=1652963498
Consultez également
EDITO

EDITO

Avec un tel passé, la Saint Charles est à n’en pas douter, un club particulier. Son histoire est...

14 mai 2022
1920-1929

1920-1929

La Saint Charles alors sous le nom de Société de Gymnastique, Tir et Sports« Saint Charles » est...

13 mai 2022
1930-1939

1930-1939

Dans les années trente, la Saint Charles d’Alfortville devient une place forte du basket...

12 mai 2022
1940-1949

1940-1949

C’est la guerre ! La Saint Charles a beaucoup de difficultés. Cependant le patronage fonctionne...

11 mai 2022
1950-1959

1950-1959

Les années cinquante sont le début d’une remontée progressive vers l’élite avec une équipe qui...

10 mai 2022
1960-1969

1960-1969

En rentrant d’un tournoi à Hennezel dans les Vosges, le 18 avril 1960, la Saint Charles...

9 mai 2022